Home :: Présentation :: Contact :: Médias :: ::
NEWSLETTER   

Actualités
Agenda
Vidéos
Reportages/Portraits
Fiches métiers
Questions / Réponses
Offres d'emploi
Carte des casinos
Catalogue
Documentations
Liens Utiles



Jean Marc, formateur à Namur

Bonjour Jean-Marc, vous êtes formateur pour Cérus Casino à Namur. Pouvez-vous nous raconter votre parcours ?

Avant d’être croupier, j’étais employé dans une grosse entreprise. Au bout de deux ans, j’ai demandé à mon patron d’être muté à l’étranger. Mais il m’a expliqué que je devais attendre au moins 6 ans avant de l’envisager. Or, voyager c’était mon rêve. J’ai compris que je devais changer de métier, en trouver un qui me permette de bouger aux quatre coins du monde.

C’est pour ça que vous avez suivi la formation de croupier à Lyon ?

Oui, c’est principalement pour cette raison. Peu de gens le savent, mais le métier de croupier est international. Les mêmes règles sont appliquées partout ! Parfois les procédures changent, mais rien d’insurmontable vraiment.

Est-ce facile de trouver du travail à l’étranger ?

Oui, moi à chaque fois que j’ai postulé quelque part, j’ai été pris. Il y a un grand turn over dans les casinos, car beaucoup de croupiers ont cette envie de voyager. Alors ils restent 2-3 ans dans un casino puis laissent la place à quelqu’un d’autre. La seule chose, c’est de parler un minimum la langue du pays, ou en tout cas l’anglais.

Vous, par exemple, où avez-vous travaillé ?

Après mon école à Lyon, je suis allé faire la saison au casino de Deauville. Puis j’ai travaillé 1 an et demi à Montreux, en Suisse. Après cela, je suis resté 2 ans au Grand Casino de Bruxelles. Avec ma copine, on a eu envie de soleil, alors nous sommes partis faire l’ouverture du Mazagan Beach Resort à El Jadida au Maroc, où nous sommes restés 4 mois. De là, nous sommes allés faire l’ouverture du Marina Bay Sands de Singapour, pour un contrat de 4 mois aussi. De retour en Europe, on a fait une saison à Evian et une saison à Cannes.

Mais ce que moi j’ai fait n’est qu’un exemple. J’ai des tas de collègues qui sont partis en Angleterre, sur les bateaux, en Afrique, en Australie, … Les possibilités sont nombreuses !