Home :: Présentation :: Contact :: Médias :: ::
NEWSLETTER   

Actualités
Agenda
Vidéos
Reportages/Portraits
Fiches métiers
Questions / Réponses
Offres d'emploi
Carte des casinos
Catalogue
Documentations
Liens Utiles



Maître d’hôtel

1. Le métier
Le maître d'hôtel officie souvent dans les restaurants hauts de gamme. Responsable de l'accueil des clients dès la porte poussée, il ne doit pas négliger ce premier contact : la qualité de son accueil incarne l'image de marque de l'établissement. A l'arrivée du client, le maître d'hôtel le guide vers les vestiaires, avant de lui indiquer une table ou celle qu'il a réservée. Une fois le client installé, il note la commande, prenant soin de suggérer quelques idées de menus, et conseille le vin le mieux approprié aux plats choisis. Infaillible sur la carte, le maître d'hôtel répond aux questions sur les produits ou la réalisation des recettes, en véritable porte-parole du chef de cuisine. Il transmet ensuite la commande au chef de rang, et veille à sa bonne exécution.
Au cours du repas, il passe de table en table pour s'assurer de la satisfaction de la clientèle, répond rapidement aux demandes et enregistre les éventuelles critiques. Il peut aussi intervenir au cours du service pour certaines préparations: flambage, découpage des viandes... Responsable du personnel de salle, le maître d'hôtel coordonne et supervise son travail. Avant et pendant le service, il contrôle la mise en place effectuée par les chefs de rang et commis. Après, il veille à la remise en ordre de la salle et à sa préparation pour le service suivant.
Parfois dénommé directeur de salle, le maître d'hôtel est un intermédiaire privilégié entre la salle, la cuisine et la direction. Très au fait des goûts et exigences de la clientèle, il peut travailler en collaboration avec le sommelier et avec le chef cuisinier, pour mettre au point la carte et les menus. Il assume alors également un travail de gestion et de promotion.


2. Les conditions de travail
Le maître d'hôtel exerce principalement dans les grands et moyens restaurants : des établissements souvent traditionnels, attachés à un service de qualité effectué dans les règles de l'art. Il est souvent placé sous la responsabilité du directeur de restaurant. Le maître d'hôtel exerce un métier prenant, fatigant physiquement et nerveusement : debout des heures durant, il effectue de nombreux déplacements dans une salle souvent bruyante. Ses horaires de travail sont lourds avec coupure ou en continu, et parfois irréguliers.
Outre les restaurants, il peut exercer dans les hôtels de standing et sur les navires de croisière. Le travail peut aussi être saisonnier, dans les stations de ski et dans les régions à grand développement touristique où les salaires sont plus élevés. Aujourd'hui encore, le métier de maître d'hôtel est essentiellement masculin mais les femmes font une percée remarquée.
Selon son secteur d'activité, le maître d'hôtel peut espérer devenir directeur de la restauration. On constate une certaine mobilité de l'emploi, surtout en début de carrière, car les maîtres d'hôtel cherchent souvent à intégrer un établissement plus important. Les bons professionnels trouveront leur place dans les restaurants gastronomiques et les hôtels de standing, souvent en quête de personnel de qualité. Le maître d'hôtel français peut enfin saisir nombre d'opportunités à l'étranger, l'art de la table à la française étant très prisé par nos voisins italiens, espagnols ou anglais, ainsi qu'au Japon.
La rémunération est variable selon la taille de l'établissement et sa catégorie (nombre d'étoiles), le salaire brut d'un maître d'hôtel se situe entre 1 630 et 2 600 euros mensuels environ, sans compter les pourboires.


3.Les qualités requises
Doté d'une excellente présentation, le maître d'hôtel doit donner une bonne image du restaurant. Courtois et prévenant, diplomate et observateur, le maître d'hôtel doit connaître parfaitement son restaurant, et détecter immédiatement les éventuels défauts de service. A la tête d'une équipe, il dispose d'une aptitude au commandement, et fait preuve de pédagogie. Doté d'un certain sens commercial, il peut posséder quelques notions de cuisine et d'œnologie, et maîtrise au moins une langue étrangère. Il fait preuve d'un réel goût du service et d'un esprit d'équipe.
Le plus souvent, le poste de maître d'hôtel est accessible au terme d'une expérience professionnelle en tant que chef de rang.
Alliés à quelques mois d'apprentissage sur le tas
Les diplômes du bac pro Restauration 
Du bac techno Hôtellerie 
Et du BTS Hôtellerie-restauration option B art culinaire, art de la table et du service 
Constituent de bons passeports pour la fonction de maître d'hôtel.


4. Les formations
Exemple(s) de formations menant au métier :
bac pro Restauration
bac techno Hôtellerie
BTS Hôtellerie-restauration option B art culinaire, art de la table et du service


5. Reportage



Retour aux fiches métiers