Home :: Présentation :: Contact :: Médias :: ::
NEWSLETTER   

Actualités
Agenda
Vidéos
Reportages/Portraits
Fiches métiers
Questions / Réponses
Offres d'emploi
Carte des casinos
Catalogue
Documentations
Liens Utiles



Barman (barmaid)

Barman 1. Le métier
As du shaker, animateur ou animateur enjoué, oreilles attentives, psychologue à ses heures... le barman et la barmaid assurent d’avantage que le service des boissons. Ils incarnent l'âme de l'établissement qui les emploie.
Derrière leur comptoir souvent jusqu'aux petites heures de la nuit, ces professionnels assument de multiples responsabilités. Avant l'ouverture de l'établissement, ils préparent la salle, procèdent à l'entretien et au nettoyage du bar : mise en place des tables, de la plonge, mise en service des appareils réfrigérateurs, des machines à café, de la machine à laver les verres... Pas question de tomber en panne de boissons pendant le service : le barman veille donc aussi à l'approvisionnement du bar pour la journée. Il remplace les bouteilles vides et réceptionne les produits commandés à l'économat s'il s'agit d'un bar intégré à un hôtel, ou aux fournisseurs dans le cas d'un bar classique.
Une fois le bar ouvert, il accueille les clients, prépare et sert les boissons, réalise certains cocktails. C'est lui aussi, bien souvent, qui anime le bar et crée une ambiance.
Le barman assure également la facturation et l'encaissement du montant des consommations. Il doit avoir en tête la législation en vigueur sur les boissons et débits de boissons. À la fin de la journée, il fait la caisse, arrête les comptes et établit le relevé des ventes. S'il est chef barman, il prend en charge l'achat et les commandes de boissons. Bon gestionnaire, il entretient des relations d'affaires avec ses fournisseurs. Dans les grands établissements, il encadre le personnel, recrute les nouveaux employés et les apprentis et assure leur formation. Il peut aussi prendre part à la décoration du bar et au choix de la programmation musicale.


2. Les conditions de travail
Le métier peut s'exercer dans un large éventail d'établissements : dans les hôtel s ou hôtels-restaurants, généralement trois ou quatre étoiles, dans certains restaurant s dotés d'un bar, dans les bars américains (bars à thème, à cocktails) ou encore dans les établissements de nuit (cabarets, discothèques).
Dans certains établissements (les plus luxueux), il existe plusieurs niveaux d'exercice de la profession : commis, second et chef barman. Dans le cas d'un bar intégré à un complexe hôtelier, par exemple, le second barman est placé sous l'autorité du chef barman, qui lui donne des instructions, travaille en relation avec le personnel de restauration et encadre les commis de bar.
En relation permanente avec la clientèle, le barman est très sollicité physiquement et nerveusement. Constamment debout, il assure des horaires difficiles (la brigade du soir termine son travail entre 2 heures et 4 heures du matin), et exerce dans un environnement très bruyant. Souvent seul, il doit savoir gérer le stress des coups de feu, suivi de périodes d'accalmie. Il répond présent les dimanches et les jours fériés. Selon l'établissement qui l'emploie, il porte une tenue vestimentaire très habillée ou décontractée. À savoir : certains barmans exercent aussi en hôtellerie de plein air (club, village de vacances) ou en bar mobile (bateau, train...). Ils sont parfois nourris et logés par l'établissement qui les emploie.

Après plusieurs années d'expérience, l’évolution se fait en fonction du barman :
Commis
Apprenti barman
Barman
Chef barman
La rémunération est mensuelle (environ 1 250€ à 1 410€ brut). Elle est plafonnée suivant la Convention Collective Nationale et de l’employeur. Celle-ci peut être complétée par un pourboire réparti entre les employés. Les barmen peuvent bénéficier d’avantages sociaux.


3.Les qualités requises
Le barman exerce un métier de contact. Aimable et accueillant, il sait se montrer diplomate et parfois, en cas de problème, capable de fermeté. Par ailleurs, son sens commercial lui permet de devancer les désirs des clients et de les guider dans leurs choix de boissons. Bon gestionnaire, il est doté d'une grande résistance à la fatigue physique et nerveuse, et se montre rapide et habile dans le service des clients.
Certains diplômes facilitent l'accès à la profession, même si le métier s'apprend aussi sur le tas, dans les établissements hôteliers.
Il existe ainsi une MC Employé barman, qui se prépare en un an après différents diplômes hôteliers :

Le CAP Services en brasserie-café 
Le CAP Restaurant
Le BEP Métiers de la restauration et de l'hôtellerie
Le bac techno Hôtellerie
Le bac pro Restauration 


4. Les formations
bac pro Restauration
bac techno Hôtellerie
BEP Métiers de la restauration et de l'hôtellerie
BP Barman
CAP Restaurant
CAP Services en brasserie-café
MC Employé barman


5. Reportage



Retour aux fiches métiers